En pensant à Antoine de Saint-Exupéry

(Pour les 100 ans de la naissance de lécrivain)

 

un poème de Marina Chkrobova

mis en musique par Irina Éfimova

et en français par Alexandre Karvovski

 

 

Les lumières séteignent, le jour baisse ses stores.

Mais revient le soleil, faire revivre pour nous

les étoiles

                de Saint-Exupéry, celles qui rient sur ses pages.

 Seul le cœur, pour bien voir  comme cela est donc simple

 

Encapé tout de ciel, lunivers dans la tête,

il reviendra un jour nous dire le Petit prince.

Nous serons silencieux car les mots font obstacle

au dialogue des cœurs qui se fient à lamour.

 

Petit prince bien-aimé, venez-vous pour me voir ?

Je vous offre laveu des blés mûrs dans le soir.

 

 

Refrain :  Les cœurs voyageurs savent le chemin le plus court,

cest courage et jeunesse, cest, sans doute, lamour.

 

Comme une eau impalpable, le temps fuit et sefface.

Oui, messire Antoine, lenfant seul est sans tâche.

Les vraies joies de la vie ne sont pas les plus claires

chaque nuit je menivre de musique stellaire.

 

Refrain 

 

De Saint-Exupéry, oriflamme des braves !

Oui, Antoine le savait : ni duel sans arme,                                       (duel-le)

ni rencontre sans pleurs. Qui de nous ne le sache

que chacun doit répondre de ce quil apprivoise.

 

Petit prince bien-aimé

 

 

 

Marina Chkrobova, poète et enseignant à Oulianovsk.

Irina Éfimova, vit également à Oulianovsk et poursuit ses études à Moscou.

Compositeur et chanteuse, elle a été primée au concours musical Pologne-2000, sest produite en France à deux festivals de musique folklorique, la presse française ayant alors parlé dune Edith Piaf russe, dont Irina Éfimova reprend merveilleusement